Audit de nos projets en Haïti

vendredi 25 novembre 2016

La convention signée par AquaOrbi avec l’Agence de l’Eau Seine Normandie, principal bailleur des projets d’AquaOrbi en Haïti, a demandé qu’un audit externe soit conduit pour en évaluer la pertinence et l’impact. Cet audit a été mené en mai 2016 par un expert haïtien, Bénédique Paul. Bénédique Paul est Docteur en Économie de l’Université Montpellier 1, professeur-chercheur à l’Université Quisqueya de Port-au-Prince, Directeur du Centre de Recherche en Gestion et Économie du Développement et Vice-Doyen à la recherche de cette université.
Les principales conclusions de l’Audit sont reprises ci-après :

86,5% des bénéficiaires déclarent avoir réalisé des économies grâce au projet
92% s’estiment « plus heureux » grâce à l’accès aux services fournis par le projet.

Un procédé très pertinent
Contrairement à plusieurs projets importés et réalisés en Haïti, le projet mené par AquaOrbi a fait l’objet de réflexions préalables avec la population locale. C’est pourquoi, la pertinence du projet est confirmée par 97% des bénéficiaires tant au point de vue communautaire qu’au regard des besoins individuels (même pourcentage). Même les non-bénéficiaires estiment que le projet est pertinent (à 93% pour la communauté, et 86% pour leur famille pris individuellement), ce qui est de notre point de vue assez rare pour un projet.

Un projet efficace, efficient et bien approprié
Les réponses apportées par les habitants des communautés directement concernées permettent d’affirmer que : Le projet est perçu comme efficace par 73% des bénéficiaires, et même par 57% des non-bénéficiaires. En outre, l’essentiel des raisons invoquées quant aux aspects moins efficaces du projet tiennent en fait à l’organisation villageoise (horaire d’ouverture des kiosques...), et non pas au projet en tant que tel.

En termes d’efficience, même les non-bénéficiaires sont presqu’unanimes (à 93%) pour estimer que « le projet a géré parcimonieusement les ressources » mobilisées. A la vérité, c’est l’un des rares projets à affecter l’essentiel du budget à l’action, et non pas au fonctionnement (les salaires versés sont proches de la grille salariale de la fonction publique haïtienne).

Un projet qui suscite une grande satisfaction
« Le projet a fourni des services de haute qualité à des populations rurales pauvres, qui seraient incapables de payer ces mêmes services au prix du marché.
De plus, il a impliqué ces bénéficiaires et s’est créé un ancrage social fort.

n°20 - Juin 2016 : Audit de nos projets en Haïti

Vous voulez recevoir nos communiqués ?
Envoyez vos coordonnées à contact@aquaorbi.org



Navigation